fbpx
 

Article du 1er/09/2019

L’appellation Crozes-Hermitage en Vallée du Rhône septentrionale connait depuis une dizaine d’années un rajeunissement. Plusieurs domaines ont été créés et une nouvelle génération de vignerons fait souffler actuellement un vent frais sur l’appellation. Je vous emmène à la rencontre de certains d’entre eux.

Quelques mots sur l’appellation

Commençons d’abord par un rapide survol de l’appellation. Implantée sur la rive gauche du Rhône, l’AOC Crozes-Hermitage compte 1.683 hectares. C’est la plus grande appellation de la Vallée du Rhône septentrionale, elle comptabilise à elle seule près de la moitié de la superficie totale. Elle est donc incontournable. Comme d’autres régions viticoles célèbres, elle se situe sur le 45ème parallèle. Créée en 1937, l’appellation était alors limitée à la seule commune dont elle porte le nom. C’est seulement en 1952 que le décret a décidé d’englober les dix autres communes environnantes. Le vignoble est assez plat, en comparaison à d’autres appellations voisines comme Condrieu, Hermitage ou Cornas, et possède un beau potentiel d’expansion.

Dans la région, historiquement, la viticulture et l’arboriculture sont intiment liées. Mais aujourd’hui, l’activité arboricole souffre et devient difficilement rentable, surtout en ce qui concerne les espèces d’arbres fruitiers qui ont été durement touchés par certaines maladies. Petit à petit, beaucoup de vignerons qui avaient gardé les deux activités remplacent les arbres fruitiers par la vigne. C’est une réalité à connaitre pour mieux comprendre les enjeux et les changements qui sont en train de s’opérer dans la région.

Mais revenons au vignoble. Crozes-Hermitage produit en majorité des vins rouges, 92 % contre 8 % de vins blancs. La Syrah est le cépage utilisé pour produire les vins rouges (attention toutefois qu’il est autorisé d’ajouter les deux cépages blancs à hauteur de 15% maximum). La Marsanne et la Roussanne (en assemblage ou non) sont utilisées pour les vins blancs. La Marsanne est le cépage le plus planté en blanc.

A la croisée des Alpes et du Massif Central, une des grandes richesses de Crozes-Hermitage provient de la diversité de ses sols. On trouve:
– Des sols composés de couches épaisses de cailloutis roulés, de différentes époques glaciaires, mêlés à de l’argile rouge et formant des reliefs relativement plats, appelés plateaux ou terrasses.
– Un relief de coteaux plus accentués, avec des terrasses caillouteuses recouvertes de lœss ou de sable blanc kaolinique.
– Des sols granitiques également recouverts de lœss.

A la rencontre de la nouvelle génération

Domaine de Christelle Betton

« Je ne vends pas de la standardisation ». Ce sont les mots de Christelle Betton lors de notre rencontre. Femme de caractère, pleine de vie et passionnante, Christelle, qui fait partie de l’association Femmes Vignes Rhône, possède une propriété de 6,5 ha et a créé son propre domaine en 2003. Précédemment, les raisins des parcelles familiales étaient vendus au négoce. Femme inspirante, autodidacte et déterminée, Christelle produit de vins francs et de caractère dans une démarche éco-responsable.
.
En dégustation:
Cuvée Caprice 2017 – Vin rouge
Elevage pendant 10 à 12 mois en fûts anciens. Le vin dévoile un nez expressif sur des notes de fruits noirs, de violette et de poivre. En bouche, des arômes de myrtille, cassis, réglisse, violette et de poivre se succèdent. C’est profond, d’une belle finesse aromatique et dynamique. Un vin qui séduira les amateurs de Syrah.

Domaine Gaylord Machon

Le grand-père de Gaylord était vigneron. Par la suite son père a décidé de vendre ses raisins à une cave coopérative. Mais Gaylord a souhaité reprendre le travail entrepris par son grand-père et il est donc sorti de la cave pour produire en 2011 son premier millésime. Installé sur la commune de Beaumont Monteux, il possède aujourd’hui 8,5 hectares. En viticulture raisonnée, le domaine tente quelques essais d’élevage, notamment en cuve ovoïde. Gaylord cherche à mettre en valeur le côté fruité de ses cuvées. Pour lui, le vin c’est avant tout l’humain. J’ai beaucoup apprécié échanger avec ce vigneron, disponible et enjoué, qui vous communique sa passion pour son métier.

En dégustation:
Cuvée Ghany 2016 – Vin rouge
Ghany est le nom du premier fils de Gaylord. Un vin aux jolies notes de fruits noirs et de poivre qui offre une belle fraîcheur. Une pointe saline vient ponctuer la dégustation. Une jolie cuvée de plaisir élevée en demi-muids pour moitié et cuve inox pour l’autre.

Domaine Jean Esprit

Voici le plus jeune des vignerons à avoir créé sa cave particulière dans la région. Jean est issu d’une famille de viticulteurs, son premier millésime, il l’a produit en 2017. La construction de son chai date également de 2017. A trente ans, Jean a une idée très claire de ce qu’il souhaite produire et n’hésite pas à aller au bout de ses idées, il travaille par exemple avec un tonnelier autrichien pour ses fûts. Les sols sont travaillés sans désherbant et un usage de produits biologiques est privilégié pour la viticulture.

En dégustation:
Cuvée Perles Ivoire 2017 – Vin blanc (70% Marsanne et 30% Roussanne)
Le vin a été vinifié et élevé pendant 8 mois en barriques avec bâtonnage. Un bouquet délicat de fleurs blanches et de fruits frais se développe au nez. En bouche, on retrouve la pêche, l’abricot et les fleurs blanches. La Roussanne apporte une amertume très intéressante. C’est un vin frais et tendu.

Domaine Melody

Situé à Mercurol, le domaine de 16,5 hectares a été créé il y a moins de 10 ans, en 2010. Les deux vignerons, Marc et Marlène, vous raconteront certainement leur jolie histoire si vous passez par là et que vous discutez avec eux. Ce jeune couple débordant de gentillesse et d’énergie s’est rencontré sur les bancs du Lycée viticole d’Orange. Après une expérience à l’étranger (notamment en Australie), ils ont eu envie de déposer leurs valises sur les terres familiales de Marlène. Et on peut se réjouir que leur projet ait vu le jour, avec la participation d’une troisième personne dans l’équipe. Marc et Marlène sont engagés dans la démarche de Haute Valeur Environnementale.

En dégustation:
Cuvée Etoile noire – vin rouge
Un joli potentiel de garde pour ce vin rouge puissant, charpenté, aromatique et très charmeur. Issu de vignes de plus de 45 ans, le vin a été élevé en fût de bois, avec 10% de bois neuf. Les arômes de fruits noirs compotés et d’épices sont bien présents.

Domaine Michelas Saint-Jemms

Sébastien Michelas est vigneron et propriétaire avec ses trois sœurs du domaine Saint-Jemms Michelas. Pour lui, être vigneron n’est pas une profession : « on ne fait pas un métier, on fait une passion. » Et cette philosophie se ressent aussi bien dans ses vins que dans ses projets. Comme par exemple la zone de biodiversité d’un hectare qu’il a développée et qui est pour lui une sorte de laboratoire. Il y a aménagé un parcours pour les visiteurs et plusieurs autres projets œnotouristiques ont été mis en place. C’est un domaine très dynamique en la matière.

En dégustation:
Cuvée La Chasselière 2016 – Vin blanc (100 % Roussanne)
C’est un vin d’une grande élégance. On retrouve des arômes de fleurs blanches, de miel et d’abricot. Les bouteilles ne sont vendues qu’en magnum, il s’agit d’une production ultra confidentielle (400 bouteilles).

Chers œnophiles, tous ces domaines sont à surveiller de près. Le potentiel est au rendez-vous. Qu’ils soient déjà confirmés ou non, je peux vous assurer qu’on entendra plus en plus parler de ces vignerons.

 

Salut !

As-tu déjà téléchargé le guide WSET pour tout savoir de ce programme mondialement reconnu?

 

Le fichier a été téléchargé avec succès. Je te souhaite une bonne lecture.