fbpx
 

Saint-Joseph fait partie des appellations de la Vallée du Rhône septentrionale qui a longtemps grandi dans l’ombre de certaines de ses voisines. A l’aube de l’année 2021, il est maintenant l’heure pour cette AOC de s’élever et de réclamer sa place au rang des plus beaux crus de la Vallée. En effet, le potentiel de l’appellation est énorme, que ce soit pour ses vins rouges mais aussi pour ses vins blancs, peut-être les plus méconnus de la Vallée du Rhône septentrionale.

Il était donc urgent de mettre en lumière cette AOC, qui a fêté ses 64 ans d’histoire cette année, et de vous dévoiler ses nombreux atouts, notamment au sujet de ses vins blancs. 

Saint-Joseph, une des appellations de la Vallée du Rhône septentrionale

Commençons par une présentation rapide de la Vallée du Rhône septentrionale, dont fait partie l’appellation Saint-Joseph mais aussi Condrieu, Côte-Rôtie, Château-Grillet, Crozes-Hermitage, Hermitage, Cornas et Saint-Péray. La Vallée du Rhône Nord est née à la suite d’un effondrement du Massif Central et des Alpes. Elle se situe au sud de Lyon, entre les villes de Vienne et de Valence. 

Ici, le sol est principalement composé d’une roche granitique, qui est le fruit de l’activité volcanique du Massif central, il y a environ 300 millions d’années. C’est l’une des particularités de la région. 

Son autre caractéristique est son paysage escarpé. En effet, le fleuve a creusé son lit pendant plusieurs milliers d’années et de plusieurs centaines de mètres, créant ainsi des pentes abruptes sur les flancs de sa vallée. 

En ce qui concerne le climat, il est continental et tempéré, le mistral y souffle beaucoup. Du côté de la vigne, le cépage roi pour les vins rouges est la syrah. Pour les blancs, cela dépendra de l’appellation, le viognier avec l’AOC Condrieu, et dès que l’on descend un peu plus au sud, la roussanne et la marsanne. 

Saint-Joseph, une appellation de caractère

Et Saint-Joseph dans tout ça? Comme vous allez le lire, il s’agit d’une appellation qui est amenée à exploser d’ici quelques années. 

Crédit: Bertrand Perret

Deux dates importantes pour l’AOC

Saint-Joseph est une AOC qui a vu le jour en 1956. Cette appellation, qui produit des vins rouges et des vins blancs, s’étend sur la rive droite du Rhône. Son vignoble est planté sur une étroite bande granitique de presque 60 kilomètres de long sculptée par les méandres du fleuve. Il s’étend de Condrieu jusqu’au nord de Saint-Péray, sur les départements de l’Ardèche et de la Loire. La superficie de l’AOC est actuellement de 1348 hectares. 

Saint-Joseph a connu un tournant dans son histoire en 1994, date à laquelle l’appellation s’est restructurée. Sous l’impulsion de plusieurs vignerons, l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité) a entrepris une expertise, puis une révision de l’aire d’appellation. Cette révision a permis d’entreprendre une reconquête des coteaux, notamment des coteaux historiques de l’AOC. En effet, certaines vignes avaient été plantées sur des parcelles plus éloignées, notamment en plaine ou sur des plateaux, sur des terrains ne correspondant pas toujours aux caractéristiques de l’appellation. Ce genre d’évènement est assez rare pour le souligner. Habituellement, une AOC cherche plutôt à s’agrandir. Dans ce cas-ci, la révision amènera à terme, en 2021, à une réduction de moitié de l’ancienne aire parcellaire délimitée. Une preuve, s’il en fallait, que l’AOC se remet en question et cherche à produire des vins de qualité.  

Les caractéristiques de l’AOC Saint-Joseph

A Saint-Joseph, le sol est majoritairement constitué de granit, parfois décomposé en argile. Certaines parcelles contiennent aussi du gneiss ou des formes différentes de granit. A la dégustation, cela donne un léger arôme de pierre à fusil ou de fumé qui fait partie de la spécificité du vin de Saint-Joseph. Malgré la présence importante de granit, il existe un véritable patchwork au niveau des sols de l’appellation, nés de chaos géologiques. Cette diversité est une des caractéristiques importantes de Saint-Joseph. 

Comme décrit plus haut, l’appellation est située sur une étroite bande de terre d’environ 60 kilomètres de long, les différentes zones ne sont donc pas toujours soumises aux mêmes conditions météorologiques. Sur la zone septentrionale, les vignes sont soumises aux influences semi continentales, les vendanges sont plus tardives. La zone méridionale est quant à elle plus tempérée, bénéficiant de l’influence d’un climat plus méditerranéen. 

Le vignoble de Saint-Joseph se caractérise par des variations au niveau du sol et des conditions météorologiques mais des caractéristiques sont également communes à l’ensemble du territoire. De manière générale, les vignes sont exposées au sud ou au sud-est et elles bénéficient de l’effet régulateur du fleuve. Cette combinaison permet une excellente maturation des raisins. 

A Saint-Joseph, le cépage principal pour les vins rouges est la Syrah, il est toutefois autorisé d’ajouter 10% maximum de cépages blancs (Roussanne et/ou Marsanne). Les blancs sont quant à eux produits à partir de roussanne et/ou de marsanne. La production se répartit entre 87% de vins rouges et 13% de vins blancs.

L’appellation a pour philosophie:  “L’exigence pour nature”. Rien d’étonnant quand on voit les terrains escarpés et le dénivelé de certaines parcelles. Ces conditions demandent aux viticulteurs un travail exigeant. La viticulture en coteaux réclame des travaux manuels importants, la circulation y est aussi plus compliquée. De plus, les terrasses qui ont été façonnées par l’homme sur les pentes abruptes doivent être régulièrement entretenues. Tout ceci influence évidemment le coût du travail.  Pourtant, le rapport qualité-prix des vins de Saint-Joseph reste encore très intéressant. 

Je suis persuadée que Saint-Joseph est une appellation en devenir, promise à un bel avenir dans les prochaines années. Et quand je parle de Saint-Joseph, je parle de ses rouges mais peut-être plus encore de ses blancs qui conservent une belle fraîcheur à la dégustation. 

Crédit: Bertrand Perret

Mise en lumière des vins blancs de l’appellation

Les Saint-Joseph blancs sont souvent les oubliés des tablées, ce sont peut-être même les blancs les moins connus de la Vallée du Rhône. Cet oubli s’explique, entre autres, par le fait que la production de vins blancs reste faible. A Saint-Joseph, on produit 87% de vins rouges et 13% de vins blancs. 

Les cépages

Les deux cépages plantés pour produire du vin blanc sont la marsanne et la roussanne, la marsanne étant beaucoup plus plantée que la roussanne. Ces deux cépages possèdent la même origine, mais ont tous deux des profils différents. 

La Marsanne est un cépage vigoureux qui donne habituellement des vins avec du gras, du corps et une acidité moyenne. Les arômes variétaux de la marsanne sont des arômes floraux, d’agrumes, de fruits à chair blanche et de noisettes. Ce cépage se plaît particulièrement sur les sols chauds et caillouteux de l’appellation Saint-Joseph. 

La Roussanne, qui est également appelée Bergeron en Savoie, est un cépage à maturité tardive, assez délicat à cultiver. Lorsque celle-ci est associée à la marsanne, elle procure à l’assemblage une complexité aromatique supplémentaire, sur les arômes de fleurs, d’abricots et de miel. 

Les atouts des vins blancs de Saint-Joseph

Les particularités du terroir de Saint-Joseph permettent d’y produire des vins blancs très qualitatifs et aux caractéristiques intéressantes.

La minéralité et la salinité souvent perçue à la dégustation des vins blancs est due au granit présent dans les sols de l’appellation. Au vu de la situation du vignoble, du sol, de l’exposition et de la présence du fleuve, les vins blancs qui y sont produits sont équilibrés, gourmands et présentent une belle complexité. On l’oublie aussi souvent mais ils offrent un potentiel de garde intéressant même s’ils peuvent aussi s’apprécier sur leur jeunesse. 

A table!

Pour conclure et vous mettre en appétit, je vous suggère quelques accords avec les Saint-Joseph blancs. Ils accompagnent à merveille les plats de viande blanche, de poissons grillés ou de fruits de mer. 

Voici plusieurs idées de mets:

  • Un plat à base de viande blanche: une blanquette de veau.
  • Une volaille: un émincé de dinde à la crème de safran.
  • Des fruits de mer: des spaghetti de pétoncles ou un wok de crevettes curry et citronnelle.
  • Un plat végétarien: des tagliatelles avec une sauce aux champignons. 
  • Un poisson: un aiglefin avec sa julienne de légumes, sauce citron et basilic.
  • Des fromages : du cantal, un saint-nectaire, du fromage de chèvre ou de brebis. 

 

Salut !

As-tu déjà téléchargé le guide WSET pour tout savoir de ce programme mondialement reconnu?

 

Le fichier a été téléchargé avec succès. Je te souhaite une bonne lecture.