fbpx
 

Des vendanges, on en a tous une image assez claire en ce qui concerne les domaines viticoles. Cependant, l’image devient plus floue quand on parle des caves coopératives. Pourquoi? Parce que les caves coopératives ont un fonctionnement bien spécifique, moins souvent mis en lumière.

Il  y a encore une vingtaine d’années, les caves coopératives étaient plutôt associées au symbole d’une viticulture de masse à la qualité douteuse. Heureusement, ce n’est plus le cas. En effet, celles-ci sont aujourd’hui en plein renouveau et offrent un joli potentiel de recrutement dans le monde du vin avec des valeurs d’entreprise telles que la solidarité et la cohésion. 

Dans ce nouvel article, j’ai souhaité combiner le thème des caves coopératives et celui des vendanges, point d’orgue d’une année entière de travail, une période bien particulière et souvent très intense.

A travers différents portraits d’adhérents et de salariés de la Cave de Tain, grande cave coopérative (de par sa taille et sa réputation) de la Vallée du Rhône septentrionale, vous découvrirez leur quotidien et leur rôle pendant les vendanges, les enjeux qui s’y jouent et le fonctionnement spécifique d’une cave coopérative.

Bienvenue dans les coulisses des vendanges 2021 à la Cave de Tain.

Frédéric Dard, viticulteur et adhérent à la Cave de Tain

Frédéric Dard, viticulteur à la Cave de Tain, possède environ 8 hectares en production sur l’appellation Crozes-Hermitage, l’un des Crus de la Vallée du Rhône septentrionale. Son objectif est de travailler ses vignes de sorte à ce que les raisins arrivent à une maturité optimale, dans le meilleur état sanitaire possible.

A l’approche des vendanges, il passe régulièrement dans ses parcelles pour enlever les raisins abimés et y prélever des baies pour surveiller la maturité. Cette année, le rythme de travail est particulièrement soutenu depuis plusieurs mois en raison des conditions météorologiques. Frédéric Dard, qui travaille en agriculture bio, a dû intervenir très régulièrement dans ses vignes, en plus des travaux saisonniers à effectuer habituellement comme l’effeuillage et l’épillonage.

Pendant la période des vendanges, les journées de travail peuvent être très longues, de 6h30 à 19 heures voir 21 heures. Lors de ces journées, Frédéric doit gérer l’équipe de vendangeurs tout en travaillant avec eux, conduire les raisins à la cave et régulièrement prélever des baies de raisins de ses parcelles pour ensuite envoyer les échantillons à la Cave et vérifier ainsi l’avancement de la maturité.

« Les années se suivent et ne se ressemblent pas, et on fait en fonction », me raconte-t-il. En ajoutant que si chaque année est différente, le vin l’est également, ce qui rend la chose très agréable. 

Les vendanges, pour Frédéric Dard, c’est une période stressante mais aussi festive, l’aboutissement d’une année de travail. Et quand « on travaille dur, on veut un résultat au mieux » conclut-il.

Parcelle de la Cave de Tain sur l’appellation Hermitage

Nicolas Ravel, Conseiller viticole à la Cave de Tain

Nicolas Ravel travaille au sein du Service vignoble de la Cave de Tain. Ce service est chargé de conseiller les 250 adhérents. Il est composé de deux personnes chargées des conseils techniques et agronomiques et d’une personne chargée des conseils administratifs (aide pour les déclarations d’encépagement, récoltes, …).

Le rôle de Nicolas Ravel est de conseiller les viticulteurs de la Cave de Tain sur tous les thèmes agronomiques (matériel, entretien des sols, maladies, …) afin de les aider à obtenir un raisin de la meilleure qualité possible, dont la maturité sera optimale au moment des vendanges et qui pourra représenter au mieux le terroir dont il est issu. Deux éléments sont donc essentiels dans son quotidien: les connaissances techniques et la communication avec les adhérents.

Lors des vendanges, il communique beaucoup avec les adhérents, les œnologues et le Président de la Commission vendanges, notamment pour sélectionner les parcelles qui feront l’objet de cuvées parcellaires. Il règle les problèmes techniques et vérifie les résultats des analyses du réseau maturité.

Le service vignoble a donc un rôle essentiellement de liaison en période de vendanges, en faisant le lien entre la Cave et les adhérents, chacun ayant des problématiques qui leur sont propres et qu’il faut réussir à concilier. Son objectif principal, en collaboration avec la Commission vendanges, est de mettre en place les stratégies de rentrée de raisins, par secteur ou par parcelle.

Nicolas Ravel ajoute que chacun des travailleurs de la Cave de Tain, salariés comme adhérents, travaillent dans l’optique d’un collectif. Tout le monde a conscience que le plus important est d’obtenir un vin de la meilleure qualité possible, en essayant donc de tirer profit de chaque millésime.

Roland Delas, Président de la Commission vendanges de la Cave de Tain et viticulteur

La Cave de Tain a la particularité d’avoir mis en place des commissions se réunissant autour de différents thèmes dont celui des vendanges. Ces différentes commissions, composées d’un ou de deux salariés et d’une dizaine d’adhérents, réfléchissent à certaines solutions et organisations qui sont ensuite relayées et proposées au Conseil d’Administration.

Roland Delas, ancien Vice-président de la Cave, est le Président de la Commission vendanges, fonction qu’il exerce pour la dernière année.

Cette commission, créée il y a environ 20 ans, se réunit à partir du mois de juin pour préparer les vendanges. En juin, la réunion consiste à faire un premier état des lieux de l’état sanitaire du vignoble, de la charge des vignes et donc d’obtenir une première estimation de récolte. Au total, la Commission se réunit deux fois avant les vendanges et deux à trois fois après.

Les rôles de cette commission sont les suivants:

  • élaborer le planning de réception des raisins et donc organiser les vendanges  ;
  • déterminer la date des vendanges en se basant sur le réseau maturité et en discutant avec les adhérents;
  • trouver des solutions aux problèmes qui pourraient survenir;
  • participer au choix des sélections pour les cuvées parcellaires, en collaboration avec le service vignoble et les œnologues.

En tant que Président de la Commission, Roland Delas assume des tâches supplémentaires pendant la période des vendanges. Il discute régulièrement avec les œnologues, les adhérents et le service vignoble, il anticipe le plus possible les problèmes qui pourraient survenir et il est chargé de prendre des décisions en cas de souci.

En tant que Président de la Commission, il est véritablement le coordinateur des vendanges.

Crédit photo: Nicolas Ravel

Xavier Frouin, Œnologue à la Cave de Tain

En tant qu’œnologue à la Cave de Tain, Xavier Frouin a pour mission de transformer le raisin en vin. En cela, il s’occupe de :

  • la réception des raisins;
  • la vinification;
  • l’élevage;
  • la préparation de la mise en conditionnement;
  • la mise en conditionnement.

Au quotidien, il travaille également en collaboration avec les commerciaux et prépare la vente et la présentation des vins de la Cave. Son poste est donc un poste technique, œnologique et de management.

Au sein de l’équipe en cuverie de la Cave de Tain, on compte deux œnologues, dont Xavier Frouin, six cavistes et une laborantine. En période de vendanges, cette équipe prend davantage d’ampleur et compte une vingtaines de techniciens supplémentaires et des saisonniers pour les travaux plus manuels. Ce qui amène à un total de 35 à 40 personnes au plus fort des vendanges.

Pendant les vendanges, Xavier Frouin est chargé de planifier les travaux et de manager son équipe: il transmet les travaux et les opérations à réaliser et il gère la planification des réceptions et la sélection des cuvées parcellaires, en collaboration avec le service vignoble et le Président de la Commission vendanges.

Xavier Frouin évoque sa fonction comme une « fonction de révélateur de terroir ». Pour lui, le respect du travail des adhérent, du raisin et du produit est très important.

Il précise que le travail à la Cave de Tain est avant tout un travail d’équipe, où tout le monde a un rôle à jouer et où tout le monde en a pleinement conscience.

Xavier Gomart, Directeur général de la Cave de Tain

Xavier Gomart est Directeur général à la Cave de Tain. Il occupe ce poste depuis plus de 10 ans et laissera dans le courant du mois de décembre 2021 sa place à son successeur, Ludovic Beau. En tant que Directeur, il est donc membre de toutes les commissions de la Cave et participe à la majorité de leurs réunions.

Pendant les vendanges, son rôle consiste à gérer tout problème important qui pourrait survenir. « Les vendanges sont une fête et il faut donc veiller à ce que cela reste une fête » ajoute-t-il.

Pour lui, il est très important de préparer la prochaine campagne des vendanges dès que la précédente se termine. Le travail préalable est très important pour obtenir la meilleure qualité possible au niveau des raisins. Cette année, avec les conditions météorologiques plus compliquées, il a été impressionné par le savoir-faire des viticulteurs et précise que le collectif permet de faire des choses extraordinaires. Il est également très content de voir la jeune génération prendre part à l’histoire de la Cave.

Xavier Gomart souligne qu’il existe une vraie relation de confiance entre les adhérents et la Cave puisque ceux-ci confient leurs raisins, le fruit d’une année de travail, à la Cave. Pour le Directeur général, les vendanges à la Cave de Tain sont faites de moments enthousiasmants et conviviaux, qui font bien vite oublier les quelques moments de stress.

Pour accéder à toutes les ressources gratuites de ce site