Sélectionner une page
 

Comment améliorer ses compétences en dégustation? Tout amateur de vin s’est déjà posé cette question. Pas d’inquiétude à avoir, on peut rapidement observer une évolution positive si on s’entraîne régulièrement et avec sérieux. Je vous dévoile ici cinq astuces très pratiques et peu onéreuses qui pourront très facilement être mises en place par tout un chacun. Pour chaque exercice, je vous conseille de veiller à prendre conscience des perceptions ressenties et de les imprimer dans votre mémoire pour y avoir plus facilement accès au moment de la dégustation. 

Astuce n°1 : entraîner son odorat quotidiennement

Vous avez tous les jours l’occasion de pouvoir entraîner votre odorat. En effet, mille et une odeurs et parfums nous entourent. Cet entraînement est essentiel car votre mémoire a besoin d’être challengée régulièrement pour s’améliorer. Les odeurs sont liées à des souvenirs, à des émotions et c’est notre cerveau reptilien qui fonctionne à ce moment là.

Comment entraîner son odorat? En sentant quotidiennement les odeurs qui nous entourent mais en prenant conscience de cela, en essayant d’imprimer ces moments dans notre mémoire. Et à quel occasion l’entraîner? Lorsque que vous cuisinez par exemple, n’hésitez pas à sentir les épices, les légumes, les fruits, les aromates … Si vous avez un jardin, n’hésitez pas à y passer du temps pour y sentir les plantes et les fleurs qui s’y trouvent. Quand vous allez chez le fleuriste, l’épicier, au marché, … sentez tout ce qui vous entoure en prenant pleinement conscience de ce que vous faites.

Astuce n°2: la technique de l’entonnoir

C’est une technique très simple et structurée qui permet de retrouver plus facilement les arômes. Il y a plusieurs familles d’arômes avec des sous-catégories puis l’arômes en tant que tel. Le procédé consiste à passer tout d’abord en revue les familles d’arômes et de se poser la question: Est-ce que je suis face à un arôme de fruits? Si la réponse est non, on passe à la famille suivante, et ainsi de suite tant que la réponse est négative. Ensuite, quand on a trouvé la famille, on continue le même procédé avec les sous-catégories: est-ce que c’est un fruit rouge? Oui ou non? Est-ce que c’est un agrume? Oui ou non, … Et une fois que l’on a trouvé la sous-catégorie, on peut passer à l’arôme précis en lui-même.

Au début, l’exercice doit se faire de manière consciente. Cela semble un peu rébarbatif mais c’est un excellement système pour débuter. Vous verrez que par la suite, vous n’aurez plus besoin de le faire de façon systématique mais vous y reviendrez certainement lorsque vous buterez sur un arôme qui vous semble inconnu.

Astuce n°3: les exercices sur les saveurs et sensations

Il y a moyen de se créer plusieurs exercices chez soi pour s’entraîner au niveau des saveurs et des sensations. Pour les exercices, le début est toujours le même, il faut prendre 4 verres d’eau. Le premier est celui de référence, donc on n’y met rien. Pour les 3 autres, on va ajouter certaines substances en concentration différente. Vous allez étiqueter les verres pour qu’à la fin de l’exercice vous puissiez retrouver les différentes concentrations mais attention veillez à ce que l’étiquette ne sois pas visible pendant la dégustation, placez-la par exemple sous le verre. Après avoir ajoutez pour chaque exercice les concentrées proposées, mélangez vos verres jusqu’à ne plus savoir lequel correspond à quelle concentration. L’exercice consiste donc à retrouver quelle concentration se trouve dans chaque verre. Pour ces exercices, on fera particulièrement attention à nos perceptions au niveau de la bouche et de la langue.

  • Exercice n°1 = La saveur sucrée
    Pour travailler sur la sucrosité, il faut ajouter dans chaque verre (sauf votre verre de référence) du sucre alimentaire dans les concentrations suivantes: 2g/l, 4g/l et 8g/l.
  • Exercice n°2= La saveur salée
    Pour travailler la salinité, il faut ajouter dans chaque verre du sel dans les concentrations suivantes: 2g/l, 4g/l et 8g/l.
  • Exercice n°3 = la saveur acide
    Pour travailler l’acidité, il faut ajouter dans chaque verre de l’acide tartrique dans les concentrations suivantes: 0,125g/l, 025g/l et 0,5g/l.
  • Exercice n°4 = la saveur amère
    Pour travailler l’amertume, il faut ajouter dans chaque verre du Schweppes Tonic (car cette boisson contient de la quinine) dans les quantités suivantes: 1mg/l, 3mg/l et 5mg/l.
  • Exercice n°5 = l’astringence
    Pour travailler la sensation d’astringence, l’exercice change un peu. Il faut ajouter dans chaque verre de l’eau chaude et du thé que l’on laissera infuser plus ou moins longtemps: 3 minutes, 5 minutes et 7 minutes.

Astuce n°4: la dégustation à l’aveugle

Cela semble peut-être logique mais c’est une pratique très enrichissante, notamment si vous passez des examens de dégustation comme le WSET niveau 3. En pratique, il vous suffit donc de cacher les bouteilles de vin, avec une chaussette, un essuie-vaisselle, … qui seront servies. Si vous avez des verres opaques noires, c’est encore mieux car dans ce cas-là, vous ne verrez pas la couleur du vin. Il s’agit là d’un exercice très formateur qui peut décontenancer les premières fois mais qui est très efficace.

Astuce n°5: créer sa bibliothèque olfactive

Si vous avez le budget, vous pouvez vous procurer le coffret « Le Nez du vin » qui contient des fioles d’arômes pour entraîner sa mémoire olfactive mais cet outil demande un petit investissement au niveau financier, surtout si l’on souhaite se procurer le grand coffret de 54 arômes. C’est pourquoi, je vous donne ici quelques idées pour créer votre propre bibliothèque d’odeurs. Pour cela, vous devez avant tout vous procurer des petites fioles vides dans lesquelles vous allez y placer différents éléments odorants.

  • Idée n°1 : quelques gouttes d’huiles essentielles comme de la lavande, du citron, du thym, de l’orange, … que vous diluez avec un peu d’eau.
  • Idées n°2: des préparations à base de confitures (quelques cuillères) qui auront été diluées dans de l’eau bouillante et chauffées pendant plusieurs minutes.
  • Idée n°3: des épices : poivre, vanille, clou de girofle, …
  • Idée n°4: des sirops comme du sirop à la violette, du sirop à la pêche, … que vous diluez avec un peu d’eau.
  • Idée n°5: quelques gouttes de gel douche parfumé (bio si possible).

Pour conclure cet article, n’oubliez pas que même si tout le monde n’a pas les mêmes prédispositions pour la dégustation, l’entrainement vous permettra d’atteindre très vite un bon niveau. Prenez bien conscience de vos perceptions lors des exercices et imprimez-les dans votre mémoire pour y avoir plus facilement accès lors de vos dégustations. Et surtout, gardez confiance en vous et en vos capacités!



 

Salut !

As-tu déjà téléchargé ce mini-guide simple et ludique qui t'aidera à faire face au choix si vaste qu'offre aujourd'hui les rayons de vin?

 

Le fichier a été téléchargé avec succès. Je te souhaite une bonne lecture.