fbpx
 

Coach pour vigneronnes bio depuis 2019, Soline Bossis a un parcours très inspirant. Elle démontre notamment qu’il ne faut pas spécialement avoir fait d’études dans le vin pour réussir sa reconversion et créer son métier sur-mesure.

Pour elle, l’essentiel est ailleurs. Il est dans l’écoute de soi et des besoins et problématiques de ses clients potentiels.

Forte de son expérience de terrain, elle vous délivre dans cet article cinq facteurs qui vous seront essentiels pour réussir votre projet de reconversion professionnel dans le vin et une erreur à éviter dès le début pour ne pas vous épuiser.

Le parcours de Soline

Soline a d’abord entrepris des études de tourisme. Son Bachelor en poche, elle a travaillé pour FRAM, le Club Med et a été directrice de colonie de vacances.

Après un détour au Canada, où elle a participé à la mise en relation professionnelle entre des vignerons français et des acheteurs Nord-Américains, elle est revenu s’installer en France pour y exercer la profession de guide oenotouristique au Château Mouton Rothschild.

C’est suite à cette expérience professionnelle que Soline lance son blog La route des vins bio en 2017. Après cela, tout s’enchaine. En 2018, elle crée son entreprise avec comme premier objectif d’aider les vignobles en agriculture bio à accueillir les clients. Ensuite, en 2019, elle façonne un métier sur-mesure, celui de coach pour vigneronnes bio. Sa nouvelle mission: accompagner les vigneronnes à se sentir légitime en tant que cheffe d’entreprise en créant leur propre vision d’un vignoble à succès.

Soline démontre avec son parcours qu’il faut avant tout écouter ses envies et faire abstraction des diplômes (elle possède un seul diplôme dans le vin, celui du WSET 2 passé en 2015) et de l’expérience. L’essentiel est d’aller chercher ce qui nous motive et d’oser, même quand on n’a pas tous les feux au vert. Elle dit d’ailleurs: « c’est dans le mouvement qu’on apprend ».

Les 5 facteurs clés de la réussite d’une reconversion dans le vin

1. Etre à l’écoute

Etre à l’écoute tout d’abord de soi, de ce qui nous motive et nous passionne. Etre à l’écoute de son coeur. Etre à l’écoute de ses peurs afin de pouvoir les dépasser.

Etre à l’écoute de ses clients potentiels et de leurs problématiques. C’est comme cela d’ailleurs que Soline a eut l’idée de créer sa profession: coach pour vigneronnes. Son secret a été de rester véritablement au plus proche de ses prospects.

2. Se faire accompagner

Un des facteurs clés est de se faire accompagner. L’accompagnement est essentiel pour surmonter certains blocages par exemple. Il faut pouvoir investir en soi (entre autre via l’accompagnement).

Les mentors, les livres, … peuvent également nous accompagner et nous aider dans notre projet.

Soline conseille d’écouter l’entrepreneur, conférencier et coach David Laroche. Côté lecture, elle suggère Les quatre accords toltèques, un livre culte en développement personnel.

3. Bien s’entourer

Echanger avec des personnes bienveillantes qui comprennent notre cheminement, nos difficultés et nos ambitions, c’est essentiel. Cela évite de rester en solo sur son projet, d’obtenir des conseils et de rester motivé.

4. Etre dans l’action

Même quand on est démotivé, quand on n’a pas envie, il faut tout faire pour rester dans l’action (même si celle-ci est minime). Soline recommande la méthode des petits pas pour avancer sur son projet sans se décourager.

5. Se reconnecter à son pourquoi

Il est très important de rester au plus près de sa mission, de son pourquoi. C’est lui qui nous donne l’énergie indispensable pour aller de l’avant et accomplir nos projets.

Une erreur à ne pas commettre

L’erreur habituelle est de vouloir que tout soit parfait dès le début. Il faut pouvoir se libérer de cette injonction car elle nous pousse à la procrastination et à la démotivation. Vouloir que tout soit parfait dès le début nous ralentit considérablement dans nos projets et nous épuise.

L’exercice bonus

Pour retrouver cet exercice bonus dont parle Soline, je vous invite à écouter l’épisode 20 du podcast Le vin à portée de verre dont vous pouvez retrouver le lien en cliquant ICI.


Vous souhaitez obtenir d’autres exercices, conseils ou retours d’expérience pour vous aider dans votre projet de reconversion professionnelle dans le vin?
Pour cela, c’est simple, vous pouvez vous abonner à la newsletter en cliquant ICI.